Charles Rosberg, British painter, born in 1955.



Autoportrait



GALLERY

GRANDES LIGNES DÉFINITION BIOGRAPHIE LA FONDATION RÉSUMÉ
 



L’art pour l’art n’est pas un objet de valeur.
L’Art est un langage universel,
projeté du plus profond des sentiments de l’artiste,
pour révéler la cogitation et les émotions sincères
.

CHARLES ROSBERG


 
     
 
GRANDES LIGNES

Charles Rosberg a cherché à se libérer de restrictions et des contraintes trouvées entre des mouvements artistiques. Ainsi, il a fondé l'ÉCOLE VISIOMENTAL D'ART qui brisent ces barrières.

Il n’a jamais dévié de représenter le thème principal, la figure humaine, quoiqu’il n’ait pas peint leur caractéristiques basée sur leurs apparence.  
Leur caractère est structuré d’un mélange « de l’abstraction gestuelle », qu’il nomme « le contraste mental du caractère », ou l’acte de capturer l’homme intérieur.

Charles Rosberg a ainsi maîtrisé l’acte d’incorporer une signature expressionniste unique, mélangeant l’abstrait et le figuratif, dans une seule et unique construction,
basée sur la perspective de l’œil de l'esprit : la PERSPECTIVE VISIOMENTAL.

es sujets imposent leurs formes et couleurs avec leur valeur exacte, tes tout structuré dans une énergie dynamique.
Pour lui, l'art c’est la vie en scène
.

retour


 
 
DÉFINITION

L’art VISIOMENTAL est celui qui les œuvres d’art subjectives, présentées dans leur perspective VSIOMENTAL originelles, projetées directement de l'œil de l'esprit, sans interprétations ni rajustements imposé par les critères optiques.

retour

 

 

 

 
BIOGRAPHIE

Né en 1955, l'appel artistique de Charles Rosberg a débuté tôt.
À l'âge de quatorze ans, son professeur d'art au collège le choisi parmi peu d'autres pour assister à des cours d'art gratuits le week-end, où il découvrit les mystères que son pinceau étalait devant lui.

Plus tard, sa passion le mena à étudier l'art dans des différentes écoles.
Il assista également à divers ateliers d'art dirigés par des peintres expérimentés qui ont contribué à perfectionner ses compétences et sa technique, lui permettant de forger son style individuel.

Effectivement, ses propres recherches l'ont rapidement menées à découvrir sa théorie personnelle. Il devint convaincu que la dialectique des temps modernes persuaderait notre nature humaine de se détourner d’un art stagnant, synthétique et contemporain qui s'est inculqué depuis les années soixante, pour privilégier un art avant-garde émanant de l'œil « mental ».
Un style d'art qui inspire et fut lui-même nourri, puis germa à travers le mouvement perpétuel de l'expérience de la vie, telle la poésie.
De telles sources d'inspirations sont infinies. Elles portent le fruit de créations artistiques authentiques et sincères.

À l'âge de dix-huit ans, Charles Rosberg finit l'école et prit part dans l'entreprise commerciale familiale.
Il fut encore incapable de se consacrer entièrement à l'art.
Dans son domaine professionnel, il voyageait fréquemment autour du monde dans des villes bondées et animées. Pendant ce temps, il assistait également à des conférences dans des institutions artistiques. La cadence de cette vie le consomma durant de nombreuses années. Après le 11 septembre 2001, date lors duquel il se trouvait à Manhattan, le choc qui s'est tantôt installé dans le monde le poussa à consacrer le reste de sa vie à son art.

retour

 

 
 
LA FONDATION

Les années marquées par des événements troublants ont été pour Charles Rosberg, en fait, les bases sur lesquelles il a construit son art et les sources de son inspiration pour ses sujets VISIOMENTAL. En raison de ses innombrables voyages, il traversa par moments des conflits troublants, des conditions difficiles et desdésastres profondément bouleversants dans de nombreux pays. La tension émotionnelle de ces événements marqua sa mémoire à vie.

Outre ses recherches personnelles, il rencontra également de nombreux peintres qui attirèrent son attention, venus des quatre coins du globe.
Certains l’inspirèrent à étendre les limites de son talent, surtout au cours de ses années fondatrices.

Son art fut profondément influencé par Picasso et Francis Bacon, des maîtres pour qui il éprouvait énormément d’estime depuis son adolescence. Plus tard, il admira les délices créatifs de Jackson Pollock, Jean Dubuffet, Joan Miro et Robert Rauschenberg.

retour

 

 
 
RÉSUMÉ

Par le billet de créations artistiques indéfinissables naquit une atmosphère esthétique inhabituelle de dimensions inconnues: le VISIOMENTAL.

À travers ses audaces artistiques, il fusionna le « figuratif abstrait » : cocktail d'expressionnisme, cubisme et surréalisme, ainsi que leurs techniques d'exécutions, pour ainsi en faire un dialogue d’esthétique à partir de ses sentiments intérieurs les plus intimes.

Son style envoûte l'esprit, tant le mouvement d'une symphonie « New Wave ».
Ses œuvres sont des réflexions rétrospectives composées par les mouvements perpétuels de la vie. Ses inspirations sont infinies et intemporelles.
VISIOMENTAL dévoile le paradoxe éternel de l'art : la vue et la mémoire, tous deux transcendées par la contradiction de l'apparence, projetées dans un clein oeil visionnaire
.

 

retour

 

 
     

Saint Paul de Vence